Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nzilapawol.com

nzilapawol.com

poésie-pawol- Martinique-lanmou

Publié le par #nzilapawol

Mes frères , mon sang , ma peau , la nature.

Engagés responsables , coupables de réclamer la vérité et la justice.

Et vous là !!! Ne  venez pas me parler de forme quand nos cris sont les cris d'un peuple à l'agonie.

Vous me demandez d’être pédagogue quand nous ne sommes que des chiffres , des cibles des numéros  et des pourcentages  dans leur projet.

Nous ne fermerons plus les yeux ni la bouche devant ces crimes , nous ne nous ferons plus complices de notre propre assassinat.

La vendetta ne date pas de ce siècle , le "mawon" l'animal à abattre , celui a qui on doit clouer le bec.

La "négraille"  ce ravet qui n'aura jamais raison devant la poule blanche et  les moutons de la "Macronie".

Quel est ce délit ?  Celui de réclamer  avec force ses droits?

Celui de la légitime défense?

Récoltez maintenant le fruits de votre semence criminelle qui a traversé les siècles , vous continuez ce viol contre la matrice originelle. Et vous gémissez ?

Notre seule erreur est de régler nos différents sur la place public sur le champ de bataille.

Mes frères ont été livré sur un plateau, des proies faciles pour la machine cannibale Coloniale. Des  prisonniers menottés d'abord par vous pensées  indirectement délatrices.

Les hommes paient encore  pour leur courage que d'autres  veulent faire passer  pour de l'égo trop pressés de voir l'étau se refermer sur l'objet de leur Masculinité.

la systeme ne fait pas de différence entre Edwin , Lulu , Dalsim et Volkan . 

Les kankan et les stigmatisations servent le dominant.

Il a toujours été plus fort que nous à ce jeux ....

Dans l'urgence ne n'avons plus le droit de changer de cible et de devenir l'ennemi de celui qui brave le danger face à cette bête assoiffée de sang qui a toujours humilié l'homme noir au milieu de l'habitation et Violer la femme la femme noire pour assouvir son complexe de supériorité.

Plus ils nous crachent leur haine comme j.m plus ont croit qu'ils nous aiment.

Le torchon au quatre serpents trône encore sur leurs bouteilles de poisons légales.

Et Virgal ouvre le bal d'un vivre ensemble subliminal , il ne nous reste que nos glandes lacrymale pour pleurer quand les fous amusent  la cour , ils voient les rebelles comme des "gatèzé". 

Laisserons nous encore l'histoire se répéter en collaborant implicitement avec l'ennemi? 

Oui je dis l'ennemi car dans le projet coloniale il n'y aura jamais d'égalité ni de fraternité.

L'univers carcérale ne nous empêchera pas de rester debout  , pour la liberté il n'est point de récidive de trop ,  quand le crime nous décime comme un maladie chronique nous devons être prêt à mourir pour trouver le remède.

Vos lettrés ces ignares ignobles qui ne sont que des racistes frustrés déguisés en nobles gens.

Ces pseudos démocrates en costards cravates qui veulent nous voir marcher à la cravache  et obéir aux doigts et à l’œil au capital .

Ils appliquent la même stratégie depuis des siècles et les infiltrés ne sont pas forcément ceux qu'on croit . Tout le monde veut avoir le monopole de la cause , de la stratégie , de l'action mais en face les agoulous dansent pour nannan.

Alors mes frères tenez bon si  vous êtes coupables votre seul crime est  d'aimer ce peuple et de vouloir défendre une cause juste par tout le  moyens nécessaire.   Et si le cri est une arme vous l'avez utiliser dans le seul but de  féconder la graine de conscience qui peut éclore en chacun de nous.

Pour moi et pour vous Nous resterons debout.

La cause est notre générale a vous les soldats otages dans la 35 ème commune.

Si nous sommes en guerre ne soyons pas complice du crime de guerre de l'armée Française Coloniale.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog