Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nzilapawol.com

nzilapawol.com

poésie-pawol- Martinique-lanmou

Publié le par #nzilapawol

Le pays que je vis n'est pas forcément celui que je sublime. Sorti violement de mon rêve de souveraineté ,

Je me suis retrouvé de plein fouet dans cette ile aux barreaux aussi concrets que subtiles.

Tout se pli sous le poids du "zanzolaj " ambiant . Il n'y  aura pas de révolution , ni de réconciliation possible. 

Nous avons appris à accepter le plus horrible et notre survie nous la devons à cette philosophie du pays nommé " La Zanzolie". 

Cet art du camouflage appelé par certains étrangers "résilience " vide l'être de son intrinsèque substance .

Tout doit être oublié et la racine de notre humanité passe à la trappe .

Nous leur devons ce nom de figuier qui n'a jamais été maudit que par les maux de l'autre.

Apôtres que nous sommes  de la pâle copie de notre cosmogonie originelle. 

Notre esprit dérive dans une "driv" interminable sur le chemin qui ne mène pas à Rome .

Ici tout les droits n'appartiennent qu'à certains hommes. 

Le délit est noir et l'impunité est blanche depuis le jour du débarquement et du pillage .

J'ai beau vouloir cette liberté qui a nourrit mes espoirs de mâle "papay" , j'ai beau vouloir cette fraternité entre le bon maitre et sa bête de somme il n'y aura jamais d'égalité entre le nègre à talent et son " nègre" au masque blanc  meme pas pour un temps de conversation littéraire. 

Leur lumière créatrice d'ombres n'est que le révélateur de nos tombes et de leurs actes les plus sombres.

Tout se doit d'être rentable même le sang qui coule de nos portables.

Alors on danse !! Les tètes malades et les culs pensent au rythme d'une invisible baguette pour une symphonie machiavéliquement orchestrée.

La zanzolie pays réel et  le martyrs nique  "colonialistique ".

Terroriste nous livrons à l'ennemi la marche à suivre pour désamorcer la bombe .

Pris dans ce jeu de celui qui sera le plus plus plus mieux ....

Alors que les bourreaux vivent des jours heureux nos fils croupissent dans un maitre carré carcérale .

Mais que voulez vous?  Ici tout va bien alors de quoi ces trois couleurs se plaignent-elles ? 

L'écrivain serre la main  qui amplifient la béatification de la descendance criminelle. 

Mon cri ne sera que folie devant cette allée de "gwan grekolaten" qui ne sont que les serpillères des

co-sanguins "poncepilatisés ". 

La trahison ici est labellisée et le bossale créolisé  . 

Il est interdit de penser pour soi et par soi même tout ira bien tant que nous resterons dans les rangs ou dans ces gangs qui ciblent le miroir sans voir celui qui planifie notre auto-destruction.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog